Logo Groupe S impression
NL|FR|EN
Identification
        
Pas de transport public à Bruxelles pour se rendre au travail suite à une grève annoncée : droit au salaire ?

10.04.2012


Depuis le 7 avril, tous les bus, trams et métros de la STIB sont à l’arrêt en raison d’une grève de solidarité. On parle même d’actions dans les jours prochains. Ceci a été annoncé dans tous les canaux médiatiques. Quelles sont les retombées d’une telle initiative sur les travailleurs qui de ce fait arriveront en retard ou même pas du tout sur le lieu de travail ? 

Le principe :

En principe tout travailleur qui n’arrive pas au lieu de travail ou qui y arrive tardivement a droit au salaire journalier garanti si les conditions suivantes sont remplies:

  • il doit être apte au travail au moment où il se rend au  travail;
  • il se rend au  travail normalement;
  • la cause de son arrivée tardive doit se situer sur le chemin du travail;
  • la cause du retard ou de l’absence est indépendante de la volonté du travailleur.

Attention! 

Il s'agit ici d'une grève annoncée par les médias !

Une grève du transport public qui a été annoncée au préalable par les médias ne peut être assimilée à un fait non prévisible par le travailleur qui se rend au travail. En effet, la cause du retard ou de l’absence est connue à l’avance.

Dans ce cas, l’employeur n’est pas tenu de payer le salaire garanti au travailleur qui arrive en retard ou qui n'arrive pas au travail.

Le travailleur qui veut faire valoir ses droits au salaire garanti, devra fournir la preuve qu’il a fait tout ce qui est raisonnablement possible pour rejoindre son lieu de travail à temps mais que ses efforts sont demeurés vains.


Autres articles portant sur ce sujet :

Pour rester au courant de l’actualité sociale, inscrivez-vous à notre newsletter !

  
Plan du site | Conditions d'utilisation | Vie privée | Contacts        Group S 2017