Logo Groupe S impression
NL|FR|EN
Identification
        
Engager son premier travailleur, la bonne nouvelle !

17-04-2017

 

Vous êtes indépendant et votre activité se développe à un tel point que vous envisagez d’engager votre premier travailleur.  Quelles sont les formalités à accomplir et quel est le coût de votre premier travailleur ? Ce sont des questions essentielles pour tout indépendant qui veut engager et donc devenir employeur. En engageant du personnel, l’indépendant peut faire appel à un secrétariat social pour obtenir tous les renseignements nécessaires au respect de ses obligations légales.

Engager du personnel est déjà une bonne nouvelle en soi… Mais si il s’agit du 1er travailleur salarié de l’entreprise, il y a une autre bonne nouvelle ! Jusqu’à fin 2020, tous les employeurs qui engageront un premier travailleur seront exonérés, pour une durée indéterminée, de cotisations sociales patronales pour ce travailleur.  Ensuite, les employeurs peuvent pendant une durée limitée bénéficier d’une réduction des cotisations patronales pour l’engagement des 5 travailleurs suivants. Il s’agit d’un bel incitant, d’autant plus que la réduction n’est pas liée à un travailleur en particulier. Ainsi, si le travailleur démissionne ou ne convient pas, la réduction reste en vigueur pour son remplaçant.

C’est un sérieux coup de pouce ! Mais, l’employeur doit cependant veiller à la protection sociale de son travailleur…

Cela passe par son identification à l’ONSS, son affiliation à une caisse d’allocations familiales ou encore, son affiliation à une caisse de vacances annuelles lorsqu’il envisage d’occuper des ouvriers. L’employeur doit également s’enregistrer auprès du percepteur des impôts directs, instaurer un service interne ou adhérer à un service externe pour la prévention et la protection au travail, organiser l’accueil correct du travailleur et souscrire à assurance accidents du travail.

Ensuite, il faudra remplir certaines formalités !
L’employeur doit établir un contrat de travail correspondant au type d’occupation envisagé (occupation à durée indéterminée, à durée déterminée...) et établir un règlement de travail. Une fois le travailleur engagé, il doit introduire une DIMONA à l’ONSS avant son entrée en service.

Il doit également se charger d’identifier la commission paritaire à laquelle le travailleur appartiendra et qui déterminera les accords sectoriels applicables.
Et c’est très important ! La grande majorité des  employeurs dépendent d’une commission paritaire. Ces commissions paritaires ont pour objectif de regrouper les entreprises exerçant des activités similaires afin de les soumettre à des règlementations adaptées aux conditions de travail. Au sein de ces commissions, sont notamment établis les conventions collectives de travail et les barèmes des salaires. Pour calculer le coût de votre travailleur, connaître la commission paritaire est donc capital.

En parlant de coût, de quoi se compose le coût d’engagement d’un travailleur ?
Il se compose de la rémunération du travailleur, en fonction de son statut (ouvrier ou employé) et de la commission paritaire compétente .  L’employeur doit également prendre en compte les cotisations patronales de base, complétées de celles qui sont spécifiques au secteur d'activité. Il doit également tenir de compte des coûts supplémentaires relatifs à l'intervention patronale dans les frais de transport, la fourniture et l'entretien des vêtements de travail, la formation, etc...

 

Plus d'infos, contactez un Business Development Manager proche de chez vous

  
Plan du site | Conditions d'utilisation | Vie privée | Contacts        Group S 2017